Comment connecter le commutateur ?

Catégories Info

interrupteur photo

Par souci d’exhaustivité, nous avons choisi de représenter un interrupteur qui contient également le câble de mise à la terre, mais l’opération est applicable avec peu de différences même pour les interrupteurs bipolaires « classiques » : ignorez simplement le passage où vous décrivez où placer le câble de mise à la terre !Avant de commencer à câbler l’interrupteur, nous recommandons, comme toujours, de couper l’alimentation du système sur lequel vous allez opérer.

Retrouvez dans ce guide les comparatifs des meilleurs lampes solaire extérieur.

On commence par ouvrir la « coque » de l’interrupteur en dévissant les deux vis extérieures, puis on dévisse les vis des deux serre-câbles intérieurs, dont la fonction est d’assurer l’étanchéité du système en cas de chocs sur le câble électrique.
Une fois cela fait, desserrons les pinces qui logeront les fils électriques réels, déjà libérés des gaines selon la procédure que nous avons vue ensemble dans le passé. Dans ce cas particulier, le câble de mise à la terre, toujours en vert et jaune, aura son boîtier le long du côté du commutateur, tandis que les deux câbles de phase resteront à l’intérieur, des deux côtés du bouton. Après avoir découvert le filament de cuivre de chaque câble, il sera logé dans sa pince respective, assez profondément pour que la gaine de caoutchouc touche le bord de la pince elle-même.

Insérez tous les filaments de cuivre des câbles électriques dans les pinces internes respectives, serrez fermement toutes les vis, et procédez au repositionnement des deux serre-câbles, de sorte qu’ils reposent, comme déjà vu dans le tutoriel de câblage de la fiche électrique, sur une section de câble non encore exposée, de façon à avoir une meilleure étanchéité et plus de sécurité.

A ce stade, il ne reste plus qu’à fermer la coque de l’interrupteur, en repositionnant les deux parties et en fermant les vis extérieures. Notre interrupteur est prêt, et notre abat-jour aussi !

La voie est libre ? Avez-vous réussi ou avez-vous eu des problèmes ? Écrivez-le dans vos commentaires et, comme toujours, faites-nous savoir quels tutoriels vous aimeriez voir à l’avenir !